Ce lundi 30 janvier, la Métropole de Lyon a présenté en Commission Générale l’évolution voulue des grandes infrastructures de notre agglomération en vue du déclassement effectif et la requalification des autoroutes A6/A7 sur l’axe nord/sud (Limonest/Pierre Bénite) 

Monsieur le Président, Monsieur Dapassano,

Merci d’avoir remis ce sujet à l’ordre du jour d’une Commission Générale, comme lors de la commission Déplacement et Voirie de lundi dernier.

Le déclassement de l’autoroute A6/A7 est en effet une très bonne nouvelle pour notre Métropole. Les élus UDI se félicitent de cette décision et de la parution du décret fin 2016.

A Lyon, il est bon fond de décrier le tunnel de Fourrière, n’oublions pas son côté positif : ouvert en 1971, le Tunnel de Fourvière a effectivement permis la liaison des autoroutes A6 et A7, et aussi le développement économique et résidentiel d’une grande partie de l’ouest de notre agglomération. Mais, dès le début des années 90, cette autoroute urbaine est devenue une aberration : pollution en particules fines, pollution sonore, saturation des réseaux routiers. Ce qui était un atout est devenu aussi un frein au développement de la Métropole.

Cela fait donc 30 ans que les responsables publics successifs essayent de trouver une solution !

Ce déclassement est aujourd’hui une réalité grâce à votre mobilisation Monsieur le Président et à la décision du ministre – que les élus UDI ont salué publiquement dès sa signature. Ce déclassement est aujourd’hui une réalité, aussi grâce au soutien unanime des 59 maires du territoire, même si certaines communes expriment leurs inquiétudes sur les répercussions au niveau local, en particulier à l’est et au sud de la Métropole. Il faut tenir compte de ces inquiétudes qui sont légitimes, c’est pour cela que ce début de projet nous engage, voir même nous oblige, à réfléchir à un programme d’action qui soit au bénéfice de l’ensemble des territoires et des habitants de la Métropole.

Vous l’avez compris, ce déclassement n’est pas une conclusion, c’est au contraire un point de départ. Il ouvre le champ des possibles. Il nous autorise à passer à l’action. Nous aurons encore besoin de beaucoup d’énergie pour que ce déclassement améliore concrètement la qualité de vie de tous les habitants de la Métropole.

Nous avons besoin de temps aussi, selon votre méthode habituelle, Monsieur le Président, vous avez publié des images de synthèse très avantageuses, voire paradisiaques sur les aménagements possibles de l’ex-autoroute. En oubliant de dire que tout cela serait possible lorsque le contournement sera réalisé, mais aussi l’anneau des sciences soit pas avant 8 ans au minimum.

Alors, on peut d’ici là envoyer des messages, réfléchir, aménager même, mais à la marge des solutions et à la marge seulement. Il ne faut pas mentir à nos concitoyens.

Ceci étant dit, le groupe UDI aura l’occasion de faire ressortir d’autres points au cours de ce conseil avec Christophe Geourjon et Yves Marie Uhlrich.

Je vous remercie.

Denis Broliquier

RSS
Follow by Email
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube