LCLors du conseil du 2 novembre, Laurence Croizier s’adresse à Gérard Collomb et Annie Guillemot au propos de l’aménagement de la ligne C3 par le SYTRAL. 

Les polémiques sont encore nombreuses alors que les travaux commencent dans quelques mois. 

Monsieur le Président, Mme la Présidente du Sytral,

La question du C3 ne pose pas simplement la question du transfert Est Ouest de 55 000 à 70 000 voyageurs…

Elle interroge aussi et surtout sur l’avenir que nous souhaitons pour nos quartiers.

Or ce projet est uniquement un projet de transport et non une compréhension et adaptation de la Ville. Ce n’est pas un projet de ville.

Le SYTRAL a fait son métier : je cite l’ancien président du Sytral « moi, je sais faire des transports en commun, aux élus de faire les arbitrages concernant la circulation automobile, la place des piétons et le stationnement ».

Mais ces arbitrages, une nouvelle fois, vous les avez fait seul dans votre bureau : aucun comité de pilotage pour un dossier de 70 M€ impliquant 2 arrondissements et 3 communes.

Alors oui, un commissaire enquêteur a remis un avis favorable et nous devons être nous bien sots pour ne pas avoir compris la pertinence de vos choix, alors que bons nombres de vos vice présidents, adjoints (et leurs épouses), et membres de vos cabinets sont, eux, venus exprimer dans le registre d’enquête tout le bien qu’ils pensaient de ce projet.

Notre groupe, lui, voit qu’une nouvelle fois vous pensez seul pour nous tous… contre l’avis des CIL et même du président de l’UCIL, contre l’avis des associations de commerçants, des conseils de quartier, contre les groupements de riverains pétitionnaires… (Toutes communes confondues).

Le SYTRAL ne s’est pas interrogé sur les opérations de développement urbain prévues… ou alors il faut m’expliquer pourquoi l’on supprime l’arrêt Sainte Geneviève au pied du projet le plus important de Bellecombe quartier lui-même en forte évolution.

Le SYTRAL diminue la capacité des voies voire les supprime (comme à Villeurbanne ou en fermant le boulevard des Brotteaux) mais s’est interrogé très succinctement comme le souligne la DREALE sur le report de la circulation sur les axes locaux en notant tout de même que le projet C3 y induit des pertes de temps.

Le SYTRAL optimise le nombre et l’implantation des arrêts .Supprimer des arrêts voilà une façon de gagner du temps sur le trajet ……

Les arrêts de bus sont déplacés sur des trottoirs tellement étroits que l’on ne peut y mettre d’abri bus : de simples poteaux indicateurs : quelle amélioration pour l’usager !

Par exemple, l’arrêt Part Dieu, ou mieux, halles Paul Bocuse où je vous invite à m’accompagner en 2019 sur le terrain, le matin, à l’heure de la rentrée des maternelles de l’école Jean Jaurès et de l’arrivée des utilisateurs d’In City dans quelques mois pour juger des conditions de sécurité.

La liste des questions sans réponse est trop longue pour mes 5 mn : la dégradation de la circulation piétonne, de la vie des commerçants (pas de souci, le Sytral nomme un médiateur…), la suppression des arbres côté nord du 6ème ,objet de cette délibération et tant pis pour les piétons et les vélos et les ilots de chaleur (là, la charte de l’arbre ne s’applique plus)

La ville de Lyon n’a pas non plus sur la chance de récupérer comme Monsieur BRET pour Villeurbanne 22 M€ pour nos quartiers : peut être que notre vision du trolleybus par rapport au tramway en a souffert…

Résumons nous : le gain de temps moyen pour un usager du C3 sera de 2, 5mn pour 70 M€.

Certes nous allons gagner en fluidité mais cette solution n’est pas évolutive .Un trolleybus est avant tout un bus, et ne peut donc pas transporter plus d’usagers qu’un bus, à la différence du tramway.

Certes, cette solution sera mise en œuvre plus rapidement que d’autres : mais qui a repoussé à ce mandat le dossier C3 pour privilégier Garibaldi ?

J’en profite d’ailleurs pour que nous nous satisfassions ensemble de Garibaldi quand il y aura des bus dans le site propre qui croisera ce 2ème site propre prioritaire, des vélos dans la piste cyclable et non dans les voies de bus et des piétons sur leurs trottoirs et non dans la piste cyclable. Bref attendons un peu …

Notre groupe, constate que le commissaire enquêteur conclut sur l’urgence de prévoir le tramway dans la foulée

Mais là où chacun se trompe : vous avez été une nouvelle fois visionnaire, Monsieur le Président…

Vous savez qu’il ne sera pas question comme le demande le commissaire enquêteur d’embrayer sur le tramway après 2019 et 70 M€ de travaux. Notre groupe, comme d’autres s’opposeront alors à ce gaspillage d’argent public.

Vous avez compris que le métro s’imposerait alors tout naturellement …

Et qui sait ? Vous serez peut être présent pour le lancement des études…

Je vous remercie.

RSS
Follow by Email
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube