Ce lundi 10 juillet, la Métropole de Lyon a élu son nouveau président. Avec 92 voix, David Kimelfeld a été élu à la tête de notre collectivité. Suite à cela, les conseillers doivent désigner les vice-présidents et la commission permanente. 

Christophe Geourjon est intervenu pour poser le défi de la continuité et du changement. Pour une Métropole équilibrée. Pour une politique autrement, plus transparente et dans le respect de la démocratie. 

 

Monsieur le Président,

Au nom des élus UDI, je vous adresse nos félicitations républicaines pour votre élection. Je souhaite également, même si nous avons de véritables divergences de fond, remercier Gérard Collomb pour son engagement au service de notre Métropole.

Cette présidence qui débute à mi-mandat présente un double défi celui de la continuité et du changement.

Continuité car beaucoup de projets sont lancés, et pour la plupart, ils ont été soutenus par l’ensemble des élus du Grand Lyon puis de la Métropole de Lyon.

Changement car des évolutions sont nécessaires sur certains dossiers, je pense par exemple aux dossiers concernant les déplacements que ce soit au niveau du PDU, du déclassement de l’A6/A7. La Métropole devra à court terme élaborer et défendre sa vision pour la désaturation du Nœud Ferroviaire Lyonnais, c’est là un enjeu de mobilité et aussi un enjeu pour construire une Métropole équilibrée. C’est un enjeu d’aménagement du territoire. Il est en de même au niveau du schéma des solidarités, mais aussi en interne au niveau du dialogue social.

Changement car des évolutions sont nécessaires au niveau de la gouvernance. Faire de la politique autrement, au-delà des mots et des concepts, c’est travailler en amont avec l’ensemble des élus métropolitains, particulièrement les Maires y compris les Maires d’arrondissement. Faire de la politique autrement, c’est plus de transparences et de collégialité concernant – par exemple – l’avancée de la PPI et du PLU-H, concernant également les décisions prises dans certains satellites de la Métropole, concernant l’élaboration des projets.

Après votre élection, vous allez mettre en place votre exécutif. Il est logique que le Président de la Métropole choisit son équipe rapprochée, ses vice-présidents. Les élus UDI s’abstiendront sur ces désignations qui sont de la responsabilité de la majorité.

Le rapport suivant vise lui à mettre en place la commission permanente. Il est de votre responsabilité, en tant que Président, de mettre en place une véritable commission permanente qui soit le reflet de notre conseil dans sa diversité. Il y a là un enjeu de transparence et de respect de la démocratie. Aussi, les élus UDI vous demandent le respect de la proportionnelle dans sa composition avec au minimum un représentant par groupe politique.

Je vous remercie,

 

RSS
Follow by Email
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube