L’air est un bien commun, préservons-le !

Après un épisode de pollution d’une semaine suite à la période caniculaire, Marylène Millet a tenue a rappeler l’importance du rôle d’ATMO dans la mesure de la qualité de l’air afin de prendre prendre conscience des mesures à mettre en place pour améliorer la qualité de vie. Un meilleur maillage de l’infrastructure grâce au RER à la Lyonnaise serait une solution à court terme pour tout le territoire métropolitain, mais aussi pour toutes les communes voisines.

Intervention de Marylène Millet

Monsieur le Président, chers collègues,

Notre groupe votera bien évidemment ce rapport et la subvention accordée à Atmo, car il est primordial que la qualité de l’air puisse être mesurée et les informations sur celle-ci transmises aux citoyens.

Mesurer la qualité de l’air permet d’ailleurs de prendre conscience quand cette qualité est dégradée… nous l’avons encore constaté ces derniers temps où la conjonction chaleur/pollution a engendré un pic de pollution à l’ozone. Un épisode de vigilance rouge qui a conduit le Préfet à mettre en place la circulation différenciée.

Au-delà de cette initiative, je souhaiterais féliciter la réactivité du Sytral qui a instauré la tarification spéciale pollution, tarification je le rappelle demandée par les élus EELV et UDI depuis 2009 ! 100 000 tickets Tic’air ont ainsi été vendus en 6 jours : le transfert modal est donc possible !

Ce qui m’amène à penser qu’une politique encore plus volontariste sur le développement des modes doux et des transports en commun est nécessaire. Permettez-moi, Monsieur le Président, de rappeler la position de notre groupe UDI à vouloir développer le Réseau Express Métropolitain avec : 

  • Un réseau qui aurait des branches tout autant à l’Ouest et au Nord, qu’à l’Est et au Sud
  • Un réseau constitué d’un tronc commun allant de Gorge de Loup à Perrache par le biais du tunnel Saint Irénée doublé. 
  • Un réseau où de nouvelles gares seraient créées et surtout pensées comme plateformes multimodales, ce qui nécessite aussi de changer de braquet pour le développement des modes doux.

À l’heure où le débat fait rage autour de la nécessité de construire une nouvelle autoroute urbaine, il est indispensable, comme notre groupe le demande, de proposer un meilleur maillage du territoire en infrastructures transports en commun et mobilités actives.

L’air est un bien commun, préservons-le !

Je vous remercie,

Marylène Millet


Conseil de la Métropole du 8 juillet 2019

Dossier n°2019-3681 : proximité, environnement et agriculture – Association ATMO Auvergne-Rhône-Alpes (AuRA) – Attribution d’une subvention pour son programme d’actions 2019