C.GeourjonMonsieur le Président.

Cette délibération, nécessaire, mérite tout de même qu’au-delà d’un vote de soutien pour permettre l’activité de notre BTP métropolitain, nous nous interrogions sur ce que nous devrions faire à l’échelon métropolitain, de nos agrégats des chantiers de constructions qui jalonnent notre territoire. Cette délibération vient mettre en lumière le fait qu’il nous faille éviter au maximum d’exfiltrer chez nos voisins, les déchets que nous créons depuis notre territoire.

Il est donc indispensable de trouver aujourd’hui des solutions afin de diminuer le volume des déchets envoyés sur l’Ain qui doit en outre gérer sa propre production  de rebuts.

La piste de l’éco recyclage doit être poursuivie et approfondie. La réutilisation des gravats pour stabiliser les routes désormais compétences métropolitaines est un exemple parmi tant d’autres. Il est de notre responsabilité de concevoir en partenariat avec les maîtres d’œuvre et les maîtres d’ouvrage une pédagogie avec des objectifs clairement définis sur le sujet du réemploi de ces matières. Cette méthode est encore sous utilisée comme l’indique la délibération au paragraphe quatre.

Monsieur le Président, nous ne pouvons pas nous targuer d’être une Métropole exemplaire sur le plan du développement durable (de surcroit quand notre pays accueille la prochaine conférence sur ce sujet du 30 Novembre au 11 Décembre 2015) et dans le même temps, aller enterrer les cadavres de nos constructions chez le voisin.

Nous devons, sur ce dossier comme dans d’autres, être dans une démarche de progrès.

 Je vous remercie.

RSS
Follow by Email
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube