Le noeud ferroviaire lyonnais (NFL) ne mérite pas un débat public verrouillé à l’avance

Le nœud ferroviaire lyonnais (NFL) est un des principaux goulets d’étranglement national. Sa capacité d’accueil des trains (TGV, Fret et TER) est devenue insuffisante et l’infrastructure est d’ores et déjà saturée comme en témoigne l’irrégularité des trains.

Intervention de Christophe Geourjon

Monsieur le Président,

Le nœud ferroviaire lyonnais (NFL) est comme l’indique la délibération “un des principaux goulets d’étranglement national”. L’infrastructure est d’ores et déjà saturée.

En octobre 2011, dans le cadre du Conseil Général de l’Environnement et du Développement Durable (CGEDD) Madame Marie-Line Meaux a rendu un rapport intitulé « Coordination des réflexions, prospectives sur l’évolution du nœud ferroviaire lyonnais ». Dans son rapport de 164 pages, Madame Meaux élimine en 1 page l’hypothèse St Exupéry au motif qu’il n’y a pas de desserte de la gare de St Exupéry en transport en commun urbain. Madame Meaux est aujourd’hui au conseil d’administration de la SNCF.

Par la suite, plusieurs études ont été menées sous l’égide de SNCF Réseau (ex RFF) pour identifier les scénarii possibles d’augmentation de la capacité ferroviaire. A ce jour, les 2 scénarii privilégiés visent à renforcer la capacité de la gare de la Part-Dieu par la création de nouvelles voies soient en aérien soit en souterrain. Le budget estimé étant compris au minimum entre 1Md€ et 2,5Md€. A aucun moment, ces études n’ont testé l’hypothèse de la gare de St Exupéry. Pourquoi ? 

La SNCF n’est pas favorable à l’hypothèse St Exupéry. Or, toutes les études visant à désaturer le nœud ferroviaire Lyonnais ont été conduites par des experts ou structures proches de la SNCF : SNCF Réseau, bureaux d’étude filiale de la SNCF …

En 2019, les liaisons TGV seront ouvertes à la concurrence, 2 ans après ce sera les liaisons TER. C’est un  peu comme si nous avions demandé à Air France de conduire les études sur l’opportunité d’ouvrir le terminal 3 à l’aéroport de St Exupéry. Ces études auraient été négatives… et pourtant aujourd’hui la croissance de St Exupéry est due justement à ce terminal !

Pour les élus UDI, un investissement de plusieurs milliards d’euros n’est pas seulement une question ferroviaire, mais est aussi un enjeu d’aménagement du territoire métropolitain.

Depuis 5 ans, nous demandons que le Grand Lyon étudie de manière indépendante de la SNCF l’hypothèse d’une désaturation de Part-Dieu par St Exupéry.

Cette hypothèse convertirait St Exupéry en une véritable gare multimodale, accueillant aussi bien les TGV que les TER. Elle deviendrait ainsi le point d’entrée Est en transport en commun de l’agglomération Lyonnaise, depuis par exemple le nord-Isère et les agglomérations Alpines. Cette évolution de la gare St Exupéry serait également profitable pour le développement de notre aéroport. Or cette hypothèse nécessite une liaison urbaine expresse au tarif TCL, accessible pour tous, et non pas un service tel que le Rhône Express dont le coût est parfois supérieur au tarif d’iDTGV ou des vols low cost.

Au delà, nous estimons qu’imposer à 2 M d’habitants de venir au cœur de la ville centre pour prendre un train serait en terme d’aménagement du territoire reproduire l’erreur de Louis Pradel qui a voulu que l’autoroute A6/A7 passe au cœur de Lyon… 40 ans après nous nous battons encore pour faire sauter les bouchons de Fourvière !

Le quartier de la Part-Dieu, est un quartier de centre ville, il doit à nouveau être un quartier à vivre. Cet objectif est de plus en plus difficile à atteindre avec l’augmentation de la surface de bureaux, des commerces… Doubler la capacité de la gare de la Part-Dieu risque de rendre cet objectif encore plus compliqué à atteindre. Ceci d’autant plus qu’a aucun moment les scénarii n’évoquent les investissements nécessaires dans le domaine des transports en commun pour fluidifier l’accès à la Part-Dieu.

Monsieur le Président, vous devez veiller à ce que le futur débat public ne soit pas verrouillé à l’avance en ne proposant que 2 options d’un même scénario : une méga gare de la Part-Dieu option aérienne ou option souterraine.

Les élus UDI approuveront cependant ce rapport, car ces études sont nécessaires mais pas suffisante pour alimenter le futur débat public.

Je vous remercie,

Christophe Geourjon


Dossier n° 2017-2093 et 2094 : Noeud ferroviaire lyonnais (NFL)

Intervention de Christophe Geourjon

RSS
Follow by Email
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube