C.GeourjonIntervention publique de Christophe Geourjon – Conseille Métropolitain du 16 Janvier 2014.

Monsieur le Président de Grand Lyon – La Métropole.

Votre exécutif appel de ma part plusieurs remarques :

  • La loi portant création de La Métropole prévoyait dans sa 1ère version un exécutif resserré de 15 vice-présidents, vous venez de nous annoncer un exécutif de 50 membres !
  • Dans toutes nos communes, les exécutifs sont paritaires, votre exécutif ne comportera que 30% de femmes !
  • Nos concitoyens souhaitent des élus pleinement engagés dans leurs responsabilités. C’est de plus la condition pour éviter une prise de pouvoir de la technostructure. 85% des membres de votre exécutif sont dans un autre exécutif, souvent dans leur commune.
  • Enfin nous sommes passé d’un EPCI ‘Grand Lyon’ à une collectivité locale ‘La Métropole de Lyon’ et pourtant le Président et les vice-présidents sont reconduits dans leurs fonctions sans réélection. A titre de comparaison la Présidente du Conseil Général du Rhône a remis son mandat en jeu début janvier ainsi que l’ensemble des vice-présidents du Conseil Général.

Ce 1Er conseil métropolitain, marque symboliquement la création de la Métropole de Lyon.

Vous savez que nous sommes, depuis le début de cette aventure, favorables à la mise en place de la Métropole de Lyon qui réunit dans une même collectivité les compétences du Grand Lyon et du département du Rhône. Sans les centristes, sans l’UDI cette bonne idée n’aurait pu se concrétiser !

Parce que la création de la Métropole de Lyon est une révolution institutionnelle c’est une importante responsabilité qui nous incombe aujourd’hui.

Aujourd’hui, plus qu’avant, nous sommes les garants de nos valeurs républicaines que sont la liberté, l’égalité, la fraternité et la laïcité. Permettez moi de revenir un instant sur les marches qui ont rassemblées des millions de Français dimanche dernier. Je crois que c’était la 1ère fois qu’autant de monde défilaient côte à côte sans hostilité à l’égard de quoi ou de qui que ce soit. Ce fait rarissime de générosité et de concorde est d’autant plus précieux qu’il ne véhiculait aucuns sentiments velléitaires. Je crois que c’est un formidable exemple qui doit nous inspirer et nous rassembler au-delà des postures politiciennes

C’est donc dans cette optique que nous, élus centristes, voulons que la création de la Métropole puisse permettre de rendre un service de meilleure qualité à chaque Grand Lyonnais et à un coût moindre c’est à dire sans hausse de la fiscalité. Pour nous la Métropole doit être proche de chaque citoyen, proche des besoins de chaque territoire, de chaque commune. La Métropole ne doit en aucun cas aboutir à renforcer la technostructure.

Lors du lancement de la Métropole, vous nous parliez de travail partenarial afin que et je vous cite « nos concitoyens – j’en suis bien conscient – s’approprient la nouvelle institution ». Désolé de vous contrarier Monsieur le Président, mais nos concitoyens à ce jour ignorent l’impact de ce changement administratif. Pourtant ce n’est pas faute de vous avoir réclamé des débats transparents et démocratiques. Alors oui, concernant le travail partenarial et la pédagogie auprès des habitants il y a encore beaucoup de chemin à parcourir.

C’est donc avec responsabilité que les élus du groupe « UDI et apparentés » porteront un regard sans concession mais avec ouverture d’esprit sur ce que vous définissiez en avril dernier comme « une communauté de projets devenue une véritable communauté de destins ».

Vous aviez alors cité quatre points sur lesquels vous souhaitiez bâtir un pacte de gouvernance métropolitaine : l’emploi, le logement, l’éducation et l’agriculture périurbaine. Aujourd’hui quand est-il de ces vœux pieux ?

Ainsi je me permets de m’inscrire dans la lignée de mon collègue Jean-Paul Bret qui, toujours en avril, demandait que les actes soient au rendez-vous. Nous ne vous en demandons pas plus.

Je souhaite rappeler les quatre piliers qui pour les élus UDI doit nous permettre de réussir au service des Grands Lyonnais l’édification d’une Métropole unifiant l’urbain et l’humain.

La Métropole, c’est la démocratie républicaine.
La Métropole, c’est le développement économique qui accroit notre rayonnement.
La Métropole, c’est la solidarité et l’équité pour tous.
La Métropole, c’est la proximité et le vivre ensemble.

Je vous remercie.

RSS
Follow by Email
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube