Le projet de réaménagement du pôle d’échanges multimodal de Lyon-Perrache est un projet urbain structurant pour le quartier Perrache devant permettre la simplification de circulation et d’accès pour les automobilistes et pour les utilisateurs de la gare.

Denis Broliquier, maire du 2eme arrondissement de Lyon, est intervenu sur la présentation du projet :

Monsieur le Président, Chers collègues,

PEM Perrache - Groupe UDI et Apparenté - Métropole de Lyon 1Avant d’abordez le sujet même de cette délibération, permettez-moi, au nom du groupe UDI, de nous réjouir de l’annonce de la décision imminente du déclassement de l’autoroute A6-A7. Nous attendons le mois de mai, son muguet et surtout son déclassement avec impatience. Et croyez-le bien, nous serons les premiers à saluer ce symbole fort pour notre ville, même si ce déclassement en soi n’est pas une finalité. A l’échelle de l’agglomération, seul, il ne résoudra en rien les problèmes de circulation. Le grand contournement Est et l’Anneau des sciences restent indispensables et notre agglomération, tout en rappelant la nécessité de ne pas abandonner de l’Anneau des Sciences.

Cela dit, revenons à la délibération que vous nous invitez à voter concernant l’ouverture et les modalités de concertation relatives un projet de requalification du Pôle d’Echanges Multimodal de Lyon Perrache. Il serait temps ! pourrions-nous dire.

Je vous revoie encore, Monsieur le président, en 2013 à la Sucrière, vantant à tous les vertus de ce projet, à grand renfort d’images de synthèse projetées sur grand écran. A l’époque, vous nous annonciez des travaux mi-2016 et se terminer fin 2020, pour un budget total de 65 millions d’euros. Et ce, malgré l’annonce de la baisse des dotations de l’Etat. Mais ça, c’était avant… Avant les élections, juste avant même…

Finalement et contrairement à vos engagements, Monsieur le Président, le CELP ne va pas faire peau neuve mais plutôt peau de chagrin sur ce mandat.

Car finalement, qu’en reste-t-il ? Seul l’aménagement de la Voûte ouest est annoncé. Le rapporteur en commission a beau partir dans des logorrhées délirantes sur le thème « Il n’y a plus de particules fines à Perrache depuis l’élection de Gérard Collomb », nous, nous gardons les pieds sur terre : vous réaliserez d’ici 2020 moins de 10% de votre promesse électorale.

Cela dit, nous reconnaissons bien volontiers qu’améliorer les conditions de confort et de sécurité  de la traversée de la voûte ouest est une priorité. Nous le demandons depuis des années. D’autant plus depuis l’ouverture du nouveau Campus Saint-Paul qui accueille des milliers d’étudiants chaque jour. Beaucoup d’entre eux d’ailleurs n’utilisent pas cette voie mais plutôt celle du tramway pourtant interdite car dangereuse. Il est donc urgent d’améliorer cette traversée piétonne entre Carnot et les Archives.

Si la requalification de la voûte est effectivement indispensable, elle ne doit pas se faire au détriment de la circulation automobile déjà extrêmement contrainte. Vous le dites vous-même dans la délibération. Un des objectifs de la requalification du PEM est bien de « permettre la simplification des liaisons nord-sud et sud-nord afin de supprimer le verrou que représente l’ensemble du secteur ». Or, le projet que vous proposez ne va favoriser que les cheminements modes doux, au détriment des déplacements automobiles.PEM Perrache - Groupe UDI et Apparenté - Métropole de Lyon3

Alors nous avons bien pris acte de votre choix de quartier « marchable » Monsieur le Président. Mais vous-même en êtes revenus. Vous-mêmes avez,- enfin ! – mesuré les limites de ce concept, certes très communicant mais bien peu réaliste compte-tenu de la configuration du secteur. Dès le début, c’était un faux parti pris. En tous cas ne l’avez-vous pas pleinement assumé. Si tel avait été le cas, vous n’auriez pas commis autant d’erreurs de conception, tant sur les voiries que sur les équipements notamment en transports en commun. On vous le répète depuis 15 ans d’ailleurs ! A défaut d’écouter votre opposition, ce sont les dysfonctionnements quotidiens de la Confluence qui vous ont rappelé à l’ordre. Tout comme les demandes pressantes des opérateurs économiques locaux. Ils vous ont imposé déjà bien des concessions à cette vision « marchable » pour améliorer les conditions de circulation et de stationnement intenables :

Pour le stationnement :

  • Aménagement sommaire d’un parking provisoire à l’arrière de l’Hôtel de Région pour pallier l’insuffisance notoire de stationnement concentré sur le Centre commercial.
  • Création d’un parking privé supplémentaire en élévation qui verra le jour le long de la voie ferrée à la hauteur de l’immeuble GL Events
  • Autorisation  de création de places de stationnement supplémentaires dans les immeubles des Docks.

Pour la circulation

  • Elargissement de la rue Montrochet pour tenter de fluidifier un peu le trafic
  • Puis ouverture des passages Panama et, bientôt, Magellan,  deux nouvelles voies de circulation au sud de Confluence pour désengorger la circulation pour ne citer que ces exemples.

Un quartier marchable ne se décrète pas. Au-delà des idéologies dans l’air du temps, il se pense et se construit en tenant compte des réalités et des besoins réels du territoire. Se vouloir visionnaire ne dispense pas d’avoir du bon sens. Et ce n’est pas être réactionnaire que de faire valoir ce bon sens.

Et quels sont ces besoins ? Une qualité de vie et de fonctionnement pour les habitants et les acteurs économiques de la Confluence. Aujourd’hui, si bien peu osent vous le dire en face, Monsieur le Président, beaucoup se plaignent des conditions notamment de circulation à la Confluence. Et c’est sans compter le développement à venir. Alors, bien que nous soutenions le projet de réaménagement de la voute ouest, permettez-nous de nous de nous inquiéter des conséquences de sa fermeture à la circulation. Nous sommes en effet réellement inquiets des solutions de substitution que vous envisagez. 

Car qu’en est-il ? Cette fermeture va principalement reporter la circulation sud-nord vers le quai Rambaud qui lui-même aboutit à une seule voie. Vous proposez donc de modifier cette voie unique en 2 voies en rabotant les trottoirs sur quelques mètres à peine. Et cela sans ouvrir d’accès sur la rue Vaubecour, solution de dégagement que vous avez rejeté. Tout cela n’est pas raisonnable ! 

Et ça l’est d’autant moins qu’à l’Est, votre proposition n’est pas plus fonctionnelle : orienter les flux vers la place Carnot, l’hyper centre, par un itinéraire sinueux et étriqué, même à 2 voies, c’est un non-sens ! A tel point que pour satisfaire à cette option, vous êtes obligé de supprimer près d’une trentaine de stationnement place Carnot ! Sans parler du fait que vos choix ne permettent encore aucune solution satisfaisante pour la navette Presqu’île. Je vous rappelle toute l’importance de cette liaison, seul mode de transport direct, sans rupture de charge, du nord au sud de la presqu’île.

Alors que la concertation s’ouvre, nous espérons que chacun sera libre de s’exprimer, dans le respect du débat démocratique et de tous, quelles que soient les positions.

Je vous remercie

Denis Broliquier

RSS
Follow by Email
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube