Intervention de Laurence Croizier
#Proximité #Environnement

Monsieur le Président,

Avec cette délibération, vous nous proposez le 1er avenant au contrat de délégation de service public du réseau de chaleur Centre Métropole.

Cet  avenant concerne l’extension du périmètre du réseau au quartier de Confluence et l’export de chaleur en direction de Vénissieux en cas de surplus d’énergie de l’UTVE de Lyon Sud.

Tout comme nous avons soutenu la délibération du 19 septembre 2016, nous voterons favorablement cette délibération.

Le réseau de chaleur de la Métropole est un outil parfaitement adapté à la transition énergétique, vertueux sur le plan écologique et efficace sur le plan socio économique.

Comme nous l’avons précédemment indiqué, notre groupe souhaite que la Métropole s’empare vraiment du développement de son réseau de chaleur. Que la Métropole soit un réel acteur en ce domaine pour l’intérêt financier et écologique de ses habitants…

Revenons à cette délibération…

Enfin !!

Nous avons régulièrement pointé du doigt le cas de Confluence. Choisir de vouloir réaliser une installation de cogénération par gazéification bois, basée sur une technique non fiable, qui ne fonctionne nulle part ailleurs dans ces conditions, dans un quartier emblématique où l’on a peut être d’autre chose à faire du terrain correspondant. Choisir donc le risque et l’aléatoire et qui plus est confier ce risque à la SPL en 2013…

Constater que l’échec arrive, à tel point que l’on est obligé de mettre en place des chaudières mobiles… et en tirer bien tardivement des conclusions.

Nos SPL, bel outil que vous manœuvrez à merveille, ont certainement d’autres vocations que de s’engager sur des voies pareilles…

Bien entendu que la proximité géographique plaide pour l’intégration du réseau de confluence dans le réseau Centre Métropole…

Ce point aurait pu et du être intégré à la DSP de 2016, comme la connexion vers le réseau de Vénissieux.

Certes, le côté anxiogène assez légitime de la consultation et des recours a du freiner quelques ardeurs, et donc mieux vaut tard que jamais…

Reste que sans parler du temps que les techniciens ont passé sur la question du projet de gazéification de Confluence, notre groupe vous demande officiellement un bilan financier de l’opération  passé et futur, chaudières, bureau d’études voire recours… dans l’attente du raccordement réel.

Je vous remercie.

Laurence Croizier  
Conseillère du groupe « UDI et apparentés » de la Métropole de Lyon

RSS
Follow by Email
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube