Retard dans la modernisation du tram-train de l’Ouest lyonnais : de qui se moque-t-on ?

Monsieur le Président,

J’ai déjà eu l’occasion de parler des transports du quotidien, des TER et du RER, en introduction de ce conseil, aussi je serai bref. Ceci étant je suis ravi de voire que l’ensemble des groupes soutiennent aujourd’hui le projet de Réseau Express Métropolitain, le RER à la Lyonnaise.

Nous voterons bien évidemment cette délibération technique, même si nous ne pouvons que regretter qu’une fois encore le calendrier prévisionnel prenne du retard ! Pourtant, la mise à double voie du tronc commun entre Gorge de Loup et Écully–Tassin-la-Demi-Lune est indispensable à l’amélioration de l’offre ferroviaire de la ligne Lozanne-Lyon.

Plus généralement, je souhaite dire avec fermeté qu’il devient urgent que nos organisations et, en ce qui concerne cette délibération, le groupe SNCF soient plus agiles et efficaces. 

En effet, les études pour la modernisation du tram-train de l’Ouest lyonnais ont été votées le 15 février 2010… 9 ans après nous devons prolonger la durée des études jusqu’au 30 juin 2020. Tout cela parce que SNCF réseau a des difficultés concernant les données nécessaires à l’étude d’exploitation. Des données que le groupe SNCF possède puisqu’il est l’exploitant historique du tram-train de l’Ouest lyonnais. De qui se moque-t-on ? Est-ce un moyen pour ralentir la mise en concurrence éventuelle de l’opérateur historique exploitant le réseau ferroviaire ? Sur ce dossier, la Région devrait jouer pleinement son rôle d’autorité organisatrice et imposer au groupe SNCF le respect des calendriers et la mise en œuvre de pénalités dissuasives dans le cas contraire. A titre de comparaison, comme je l’indiquai en début de conseil nos amis Québécois vont mettre 6 ans entre le lancement u projet et la livraison d’un RER de 67 kms avec 26 stations.

La 2e partie de la délibération nous demande de revoter un avenant déjà approuvé par notre collectivité le 28 janvier 2019, car il est indiqué très pudiquement que certains partenaires ne sont pas parvenus à signer dans les temps impartis cet avenant. Encore une fois, de qui se moque-t-on ? 

Il est urgent que nos structures deviennent plus agiles, plus efficace et plus efficiente !

Je vous remercie,

Christophe Geourjon


Conseil du 30 septembre 2019

Dossier n°2019-3706 – Ecully, Tassin la Demi Lune – Modernisation du réseau ferroviaire lyonnais – Avenants à diverses conventions 

Intervention de Christophe Geourjon