« Silence radio » de la gouvernance sur le projet Cœur Presqu’île

Cœur presqu’île, un quartier en pleine évolution

La Presqu’île de Lyon est le cœur de la Métropole de Lyon. Sa situation géographique, son patrimoine historique et sa structure commerciale exceptionnelle rendent ce site centrale dans notre Métropole de Lyon. Le cœur presqu’île est un site à la valeur universelle exceptionnelle qui accueille chaque année 11 millions de piétons par an.

Ses espaces publics souvent emblématiques et structurants, contribuent fortement à l’attractivité de la Métropole. Cependant, ceux-ci sont vieillissants et devenus peu conformes à la pluralité et à la densité des usages actuels.

Le plan Presqu’île se dessiner à huit-clos – Intervention de Denis Broliquier 

Monsieur le Président,

Cette convention définit les termes du transfert de la maîtrise d’ouvrage de la Ville de Lyon à la Métropole dans le cadre de la réalisation du plan Presqu’île. Si ce transfert de compétence paraît légitime, je dois dire que je ne cache pas notre inquiétude, une fois de plus, quant à la gouvernance de ce projet. 

Du point de vue de la logique, de la courtoisie républicaine, mais surtout du respect de la démocratie élective, il aurait été légitime que, sur un projet d’envergure comme l’est celui du plan Presqu’île, les élus d’arrondissement apportent leur expertise d’usage à l’élaboration du cahier des charges et participent aux choix qui seront arrêtés. Vous-même, Monsieur le Président et maire d’arrondissement, ne pouvez me contredire sur ce point.

Pour autant, et malgré toutes nos demandes de collaboration, il semble bien que jusque-là, le plan Presqu’île soit en train de se dessiner à huit-clos, le plus à l’écart possible des élus locaux.

Mais autres temps, autres mœurs, du moins l’espérons-nous… Je me permets, Monsieur le Président, un bref rappel de nos tentatives de concertation pour que les choses soient très claires et surtout que l’histoire ne se répète pas…

En ce qui concerne le plan presqu’île, j’ai demandé la mise en place d’un Comité Presqu’île pour suivre le dossier. La demande est d’abord restée lettre morte. Puis sous mon insistance, 2 rendez-vous ont été fixés avec Monsieur Le Faou qui nous a en effet expliqué que ça allait avancer, que des hypothèses allaient être étudiées et chiffrées et que bien-sûr, il ne manquerait pas de nous les présenter pour que nous les étudions ensemble. C’était au printemps 2016…

Sur République, aucune concertation n’a été formellement engagée sur l’aménagement de la place, on en a appris presque plus dans la presse qu’en réunion… Quant aux projets concernant la rue de la République elle-même, il semble que la réflexion avance, comme annoncé dans le Plan Cœur de presqu’île, mais là encore, on n’a aucune information.

Pour la rue Victor Hugo, nous attendons toujours la synthèse de la concertation organisée à grands frais par un cabinet grenoblois en Maire du 2e lors du précédent mandat. Des ateliers qui consultaient sur le même plan les élus d’arrondissement, les habitants, les commerçants, les conseils de quartiers, les Cil… dont on n’a jamais eu la restitution.

Des méthodes qu’on n’espère pas voir se renouveler sous votre « règne» Monsieur le Président. Les résultats de cette synthèse ont-ils été pris en compte ? Nous n’en savons rien. A aucun moment nous n’avons eu accès aux études qui ont nécessairement été menées pour nourrir la réflexion des services et la vôtre.

Seule exception, la question de l’éclairage public sur lequel nous travaillons plutôt bien avec la Ville de Lyon puisque nous avons eu plusieurs réunions et une meilleure collaboration. Mais pour ce qui est à la charge de la Métropole, à savoir la ventilation budgétaire, et surtout le projet, c’était silence radio. Jusqu’à la présentation de cette délibération dans laquelle apparaît pour la première fois une répartition financière plus précise de l’enveloppe Cœur de Presqu’île ! Une délibération que nous avons découverte en commission urbanisme, soit quelques jours avant ce conseil.

La délibération annonce les montants par projet. Pour la rue Victor Hugo : 7,3 M€. Un budget qui sera de toutes façons insuffisant pour réaménagement  la rue Victor Hugo, les rues adjacentes et la place Ampère. Ce budget a bien été fixé sur la base d’un projet, mais lequel ? On ne le sait pas. Si la part Ville de Lyon à savoir « Eclairage public, vidéo surveillance, Espaces verts » est connue, qu’en est-il  des 7,1 M€ de la Métropole ?

Nous savons que des propositions ont été faites par les services au Maire de Lyon et 3 de ses adjoints le 28 août dernier. Sachant l’imminence de cette délibération, pourquoi ne nous avez-vous pas associés à cette présentation ? Vous nous demandez aujourd’hui  de valider la maîtrise d’ouvrage et indirectement les montants d’un projet que vous ne nous avez pas présenté.

C’est pourquoi, avant de voter cette délibération, dont nous ne contestons pas le bien-fondé, nous avons besoin d’engagements de votre part :

D’abord, nous vous demandons d’autoriser les services à venir présenter aux élus du 2e arrondissement ce qui a été présenté fin août à la Ville avant le prochain Conseil municipal.

Ensuite, nous vous demandons de permettre enfin une véritable concertation des élus du 2e sur les futures étapes de ce projet. Nous ne voulons plus en découvrir les avancées dans la presse ou la veille des réunions publiques. Une méthode qui doit désormais s’appliquer, nous l’espérons, à tous les projets de tous les arrondissements.

Puisque vous êtes aujourd’hui maître à bord, il est temps de changer les mauvaises habitudes. Ces demandes légitimes ne dépendent que de votre volonté. La balle est dans votre camp, tout pourrait être si simple et tellement plus productif.

Je vous remercie,

Denis BROLIQUIER


Conseil de la Métropole du lundi 11 septembre 2017
Intervention de Denis Broliquier
Dossier 2017-2014 : Lyon 1er, Lyon 2° – Coeur Presqu’île – Approbation des programmes de rénovation de la place des Terreaux, de requalification de la rue Victor Hugo/place Ampère et de la place de la Comédie/rue Joseph Serlin et de réparation de la rue de la République/places Louis Pradel et Tolozan

RSS
Follow by Email
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube