B.GilletMonsieur le Président,

Mon intervention concerne les rapports : 561, 562 et 563 relatifs aux subventions à la vie associative dans les domaines de la culture, du sport, de l’action sociale et de la vie associative élargie en général.

La Métropole reprend, depuis le 1 janvier 2015, la compétence facultative du Département du Rhône de soutien à la vie associative.

Lors des différentes réunions de la Commission Education, Culture, Patrimoine et Sport, votre exécutif nous a informés, dans un premier temps, qu’en matière de subventions il y aurait, pour 2015, une reconduction.

Or, nous constatons une diminution de 15% sur l’ensemble de subventions et de moins 70% sur les dotations cantonales. Il n’y a donc pas reconduction !

Dans un deuxième temps, vous avez fait mention d’un principe de continuité. Or, certaines associations voient leurs subventions diminuer ou augmenter de 50% et les nouvelles demandes ne sont pas prises en compte…

Dans un troisième temps, le terme d’arbitrage a été avancé par le président de commission : mais quels étaient les critères d’arbitrage?

Tout cela est un peu confus. Mais vous nous promettez pour 2016 une révision des circuits d’instruction et des critères d’attribution.

Surtout, nous attendons de voir le plus tôt possible vos orientations en matière de politique éducative, culturelle et sportive, ainsi que votre plan d’actions 2016-2020.

Si la révision des circuits d’instruction peut apporter plus de justice et d’efficacité, nous nous en réjouissons. En revanche, les critères d’attribution devront tenir compte de votre politique dans les domaines cités et c’est uniquement à ce moment que nous pourrons nous prononcer.

Nous voterons l’ensemble de ces subventions pour ne pas pénaliser le travail considérable réalisé par ces associations. Mais pour une meilleure prise de décision à l’avenir, les données devront être plus précises.

Je vous remercie.

Bernard Gillet

RSS
Follow by Email
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube