B.GilletMonsieur le Président

Trois mois après son ouverture, le musée des Confluences est aujourd’hui un indéniable succès populaire.

247 000 visiteurs au 12 mars. Un ticket moyen aux alentours de 5,00€. Une couverture médiatique qui dépasse les frontières de notre région. Des retombées touristiques dont nous pourrons bientôt mesurer les effets. Cet établissement culturel est à ce jour une locomotive pour l’image de marque de notre métropole.

Nous avons toujours été partisans de ce projet qui est capital pour le rayonnement de Lyon, mais aussi pour le développement économique et l’innovation dans notre territoire. En effet, on constate depuis quelques années une baisse significative du nombre d’étudiants dans les filières technologiques et scientifiques. Nous pensons que ce sont des équipements comme le Musée des Confluences qui peuvent contribuer, en attisant la curiosité des plus jeunes, à rajeunir l’image de ces filières qui sont stratégiques pour notre La Métropole. Au-delà, à une époque où chaque citoyen est interpellé quotidiennement sur l’usage, les risques, les enjeux des nouvelles technologies : nanoparticules, OGM, téléphonie mobile, nucléaire, bioéthique … il est pour nous très important d’avoir un lieu de médiation de la culture scientifique et technique. Le Musée des Confluences peut être le navire amiral de ces actions de diffusion des connaissances.

Pour revenir plus directement sur l’objet des rapports présentés je souhaite saluer le choix du statut juridique de ce Musée, choix fait par le Conseil Général du Rhône l’an dernier. En effet, un Établissement Public de Coopération Culturelle (EPCC) permet une réelle transparence financière et ce rapport en est l’illustration. Nous ne pouvons que regretter que d’autres grands équipements culturels de notre territoire ne s’inscrivent pas dans ce même schéma comme l’avait proposé notre Président de groupe, Christophe Geourjon dès 2013.

Dans un récent rapport la chambre régionale des comptes le soulignait notamment à propos de l’Opéra de Lyon. Cet établissement accueille chaque année 135 000 spectateurs pour un budget de fonctionnement de 35M€ en 2009. Le montant de l’aide apporté par la Ville de Lyon en 2009 était de 17 M€ auquel il faut ajouter les 3,1 M€ que versait le département et donc aujourd’hui la Métropole de Lyon. Avec les contributions de l’Etat et de la Région ce sont 28M€ d’argent publics qui sont donc injectés annuellement.

Pour le musée des Confluences, le budget de fonctionnement est effectivement important, mais comme nous l’avons dit précédemment les résultats en termes de fréquentation sont au-delà de nos espérances. Nous serons très attentifs à l’évolution de ce budget de fonctionnement en comptant bien réduire la part de subvention grâce à une billeterie qui devra dépasser les 2 M€ annuellement et en étudiant tous les vecteurs d’économie.

Nous serons très attentifs à l’évolution de ce budget de fonctionnement en comptant bien le réduire par une billetterie qui devra dépasser les 2 M€ annuellement.

Une réflexion plus globale devra être menée sur les autres établissements culturels du territoire Métropolitain. C’est ce que nous, élus UDI et apparentes attendons au travers d’un schéma culturel ambitieux pour notre territoire incluant l’ensemble des grands équipements qu’ils soient pour le moment de gestion Municipale ou Métropolitaine. À court terme il nous paraît intéressant que le Musée des Confluences intègre la carte Musée de la Ville de Lyon qui permet déjà l’accès aux 6 musées de la Ville de Lyon.

Ce démarrage très favorable, nous oblige à transformer l’essai afin qu’à moyen terme les agences de voyage et les « tours opérateurs » intègrent cet équipement dans leur visite de Lyon.

Nous comptons bien sur le label « ONLYLYON » pour promouvoir cet établissement auprès de tous les visiteurs étrangers. Nous avons noté qu’à ce jour ce sont les italiens qui fréquentent à plus de 20% ce musée. Nos rapports privilégiés avec la Chine grâce à l’historique lyonnais de la route de la soie devraient nous permettre de conquérir de nouveaux visiteurs en provenance de l’Empire du Milieu.

Notre groupe votera ce rapport.

Je vous remercie.

RSS
Follow by Email
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube