Enfin des travaux de piétonisation de la rue du Président Carnot à l’articulation avec la place de la République… mais où est le plan presqu’île? Où est un projet global pour le coeur de notre agglomération?

denis-broliquier - Groupe UDI Métropole de LyonMonsieur le Président,

Ces travaux, annoncés comme imminents depuis octobre 2016, ceux-là même qui ont chassé l’emblématique carrousel de la place de la République, ces travaux vont enfin démarrer. Enfin dirons-nous. Mais quand ? La délibération n’en dit rien. Seulement qu’ils seront pris sur le budget 2017 mais rien sur le calendrier.

Malgré un projet somme toute assez modeste – dont d’ailleurs nous découvrons ce jour les images ? – l’enveloppe budgétaire se monte quand même à plus de 800 000 €. Qui seront théoriquement pris sur le budget de votre Plan Presqu’île.

Un plan presqu’île dont nous attendons toujours de connaitre la teneur. A ma demande, nous avions engagé avec Monsieur Le Faou le Comité de suivi de ce Plan Presqu’île. Une première réunion a eu lieu, évoquant succinctement ces travaux et ceux de la rue Victor Hugo notamment. Il nous avait annoncé que des équipes travaillaient sur différentes hypothèses et qu’il serait en mesure de nous présenter ces hypothèses au printemps. Nous sommes à l’été et nous n’avons toujours rien vu venir. Permettez-moi d’espérer que les décisions ne soient pas déjà prises…

Quoi qu’il en soit, nous souhaiterions être enfin être informés et consultés dans le respect du processus démocratique.  Aujourd’hui, nous votons une enveloppe de 800 000 €. Mais quid des 25,7 M€ restants sur l’enveloppe Plan Presqu’île. Comment vont-ils être ventilés sur les sites annoncés dans la PPI : place des Terreaux, place de la Comédie, place Louis-Pradel, le secteur République – Carnot-Grolée et bien sûr les 800 m de la rue Victor Hugo. Combien seront alloués à la plus importante et la plus urgente des rénovations, celle de la rue Victor Hugo ?

A 6 mois de la mi-mandat, nous n’avons toujours aucune réponse. Avouez qu’il y a de quoi s’inquiéter…

Je vous remercie,

Denis Broliquier

RSS
Follow by Email
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube