Suite à mon courrier du 8 juin, je tenais à  indiquer qu’à compter du 1er janvier 2019 les citoyens de la Métropole Européenne de Lille (1,2 million d’habitants et 90 communes membres) pourront emprunter les TER en utilisant les titres de transport urbain de la Métropole Lilloise. Lille démontre ainsi qu’il est possible de mettre en place une tarification commune entre les transports en commun urbain et les TER. La MEL a pour cela signé une convention avec la région des Hauts-de-France.

Cette intégration tarifaire entre les TER et Transpole, filiale de Keolis, permettra aux voyageurs Lillois munis d’un titre de transport urbain (quel qu’il soit) d’emprunter l’une des sept lignes TER circulant dans le périmètre de la métropole (42 gares et haltes ferroviaires implantées dans ce territoire).

Grâce à cet accord, qui optimise l’usage des infrastructures existantes et ne nécessite pas d’investissements supplémentaires, 75% des habitants de la Métropole Lilloise se trouveront à proximité immédiate d’un axe fort : métro, tramway, Liane ou TER.

Un tel dispositif existe depuis plusieurs années chez notre voisin Grenoblois, tout comme à Strasbourg.

Cet exemple Lillois démontre, qu’au-delà des stratégies politiques, il est possible de sortir des frontières administratives de nos collectivités. Il est de notre responsabilité d’élu local de faire bouger les lignes et de pousser région et métropole à innover pour améliorer la qualité du service rendu à nos concitoyens.

RSS
Follow by Email
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube