Dans le cadre de la réalisation de la ZAC Thiers, un jardin aquatique a été réalisé. Malheureusement, celui-ci présente des défauts sur la réalisation des 2 petits bassins, qui n’ont cessé de perdre de grandes quantités d’eau, dont Laurence Croizier dénonce en conseil de la Métropole

Monsieur le Président,

Laurence Croizier - Groupe UDI Métropole de LyonL’aménagement de la ZAC Thiers, située dans le 6° arrondissement, du côté « est » de l’avenue Thiers, lancée en 1993, a été confié à la SERL.

Vous nous proposez aujourd’hui de clôturer enfin cette ZAC et de donner quitus à la SERL pour sa mission.

Dans sa mission d’aménageur, la SERL s’est vu confié la réalisation d’un jardin aquatique. Concept séduisant et novateur en ville.

Malheureusement, depuis des années, techniciens de la SERL et de la Métropole ont buté sur la réalisation de ces 2 petits bassins, qui n’ont cessé de perdre de grandes quantités d’eau.

A tel point que n’arrivant pas à étancher les dit-bassins, SERL et Métropole ont choisi de réaliser à côté un forage permettant de remplir les bassins au fur et à mesure qu’ils fuyaient…

Peu satisfaisant pour l’esprit, ce fonctionnement a au moins le mérite d’être « présentable » : les bassins sont remplis au fur et à mesure… qu’ils fuient…

Je tiens à rappeler que la Ville de Lyon a accepté la prise en charge supplémentaire de la gestion de ce forage !

Vous nous indiquez que les formalités de remises d’ouvrages aux collectivités ont été réalisées. Mais  il n’est pas admissible que le risque encouru par ces dysfonctionnements ne pèse pas sur les concepteurs de l’ouvrage. Je vous rappelle que ces bassins sont situés sur un petit terrain entre la voie ferré et des immeubles.

Nous attendons les éléments, de la part des Services de la Métropole, nous indiquant que l’avenir a été préservé et que les dysfonctionnements quasi inévitables dans les années à venir dues à ces fuites ne seront pas à la charge du gestionnaire, qu’est la Ville de Lyon.

Dans l’attente de ces éléments, nous nous abstiendrons.

Je vous remercie,

Laurence Croizier

RSS
Follow by Email
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube